Le requiem des abysses (Le Diptyque du temps 2) : Le Diptyque du temps

  • Par Maxime Chattam
  • Lu par Xavier Béja
  • Séries : Le Diptyque du temps
  • 13 h 50 min
  • Version intégrale | Livre audio

Résumé de l'éditeur

Au début des années 1900, la France est en proie à d'étranges phénomènes. A Paris, des momies disparaissent des musées, des médiums succombent à des morts mystérieuses, et les rumeurs les plus folles courent les cercles occultes.
A quelques kilomètres de là, dans les campagnes, une chose sans nom décime des familles entières selon des rites d'une infinie barbarie. Hanté par ses propres démons, fasciné par le Mal, le romancier Guy de Timée se lance à la poursuite de la créature.

Après Léviatemps, le nouveau thriller de Maxime Chattam nous entraîne des brumes du Vexin à celles d'un Paris ésotérique dans un terrifiant voyage dans le temps et le doute.
La subtile montée en tension que Xavier Béja donne à son interprétation du thriller de Maxime Chattam en démultiplie l'angoissante étrangeté.

Plus

La voix des critiques

La presse en parle
"Dans une atmosphère oppressante, entre les brumes de la campagne et les veillées autour de la cheminée, on exhume les morts et on traque les vivants. Fascinant et efficace."
Nathalie Dupuis, Elle

Plus

Afficher des titres similaires

Commentaires clients

Les plus utiles

Un requiem en demi-teinte

C'était avec une certaine délectation que je m'apprêtais à retrouver Guy, Faustine et les autres héros de Léviatemps dans ce second et donc dernier volet du diptyque consacré aux racines du mal. Et force est de constater que la première partie du livre ne m'a pas déçu avec un changement d'atmosphère déconcertant mais complémentaire du premier opus qui nous faisait alors découvrir le Paris "électrique" de 1900. Là, l'auditeur est plongé dans la campagne francilienne profonde, quelques semaines après les évènements relatés dans Léviatemps. Un décor riche en superstitions, lieux lugubres que le modernisme effleure tout juste, personnages peu amènes (mention spéciale au faiseur d'anges du village) et climat lourd à souhait. Et puis, patatras, de manière inexplicable, Chattam nous livre, dans la seconde partie du roman, un mauvais remake de Léviatemps, fade et sans surprise. C'est, de mon point de vue, fort dommage car le début du récit vaut son pesant de frissons et de malaises. Reste le plaisir, tel qu'indiqué en introduction, de retrouver des héros attachants et un narrateur brillant qui donne vie à ce théâtre des horreurs où la part de monstruosité de l'humanité nous est dévoilée dans toute sa froide nudité.
Lire l'intégralité du commentaire

- Aubry Françon

A lire pour l épitaphe.

Un livre avec des moments de flottement ou l auteur nous perd mais très bon livre. A lire surtout pour son épitaphe un constat sur le humanité qui est malheursement valable à toute les époques.
Lire l'intégralité du commentaire

- Rémy GIRARDIN

Détails du livre audio

  • Date de publication : 15-12-2011
  • Éditeur : Audiolib