Description

Paris. Avril 2014. Une série de vols d'objets d'art a lieu dans les cimetières parisiens. La police est sur le coup, mais, lors d'une nuit de planque, un policier se fait assassiner. Pas de témoins. Peu d'indices. Ses collègues présents sur place n'ont rien vu. Boris Le Guenn, chef de groupe de la B.A.C. au 36 quai des Orfèvres, est saisi de l'affaire. Malgré son manque d'effectifs et plusieurs enquêtes à gérer, il devra en plus faire face à la descente aux enfers d'un de ses hommes...

Le temps passe. Les vols se multiplient, les crimes aussi et les pistes sont dérisoires. Boris Le Guenn et son équipe doivent mener à bien ces affaires, non sans danger pour eux, tant sur le plan professionnel que personnel. C'est un monde désenchanté, un monde dans lequel l'histoire ne se termine ni bien ni mal, elle se termine, c'est tout. Certains flics boivent pour oublier, d'autres ont une démarche plus radicale, violente, imprévisible...

Burn-out, nuits de planques et de filoches. Ça pue la clope, le sang et la sueur de ceux qui veillent sur la population. Ces flics, obsédés par leur boulot, à qui on demande de laisser au vestiaire leurs problèmes personnels, sont vite rattrapés par leurs démons et leur paquetage s'alourdit de quelques cauchemars...

Bienvenue au 36 quai des Orfèvres. Ambiance, jargon, procédures... tout y est parfaitement décrit, au point que vous aurez l'impression de faire partie de cette équipe de la B.A.C. dès les premières pages. L'auteur, Didier Fossey, a fait toute sa carrière dans la Police Nationale. Il mêle fiction et réalité avec talent. Burn-out met en lumière les nombreux problèmes du métier de policier. Ces hommes, ces maris, ces pères, sont souvent mal perçus par la population, incompris de leur hiérarchie. Quand leur métier prend toute la place, devient insupportable au quotidien et leur fait tout perdre, ils trouvent parfois en leur arme de service l'ultime solution... Un polar qui s'inscrit dans l'actualité.
©2015 Flamant Noir éditions (P)2017 Hardigan
Afficher plus Afficher moins

Critiques

À propos de ce titre
Prix polar du Lions Club 2015.
Afficher plus Afficher moins

Prix : 14,99 €

Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.

Acheter maintenant avec 1 crédit audio

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Acheter maintenant pour 14,99 €

Utilser la carte qui se termine par
En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Avis des auditeurs

Plus utile
5 out of 5 stars
Auteur(s) : SophieB. le 06/09/2017

Belle découverte !

Un polar prenant, avec des personnages attachants et d'autres glaçants. Écouté en quelques jours seulement parce qu'on attend la résolution de l'enquête avec impatience sans être pour laissé dans l'ombre : à part un personnage légèrement plus lent, les événements avancent très bien ensemble et on se s'ennuie pas !
Particulièrement bien lu et enregistré, c'est un plaisir à écouter. La longueur, l'intrigue et la voix en font un très bon titre pour ceux qui voudraient commencer le livre audio avec une bonne expérience. Bref : je recommande sans hésiter !

Lire la suite Masquer

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

4 out of 5 stars
Auteur(s) : Utilisateur anonyme le 22/12/2017

BUG Relevé

BUG Relevé, le chapitre 54 et 55 sont identiques.

L’histoire est intéressante, je m’y suis fais avoir et n’est pas deviné la fin, logique pourtant.
Les chapitres sont très courts, pour placer les lieux distants, la musique d’annonce peut se révéler longue et agaçante, par ce fait, plus courte ?

Lire la suite Masquer
Afficher tous les commentaires