Cadix, 1811. Joseph Bonaparte est sur le trône d'Espagne et le pays lutte contre l'occupation des armées napoléoniennes. Mais dans la ville la plus libérale d'Europe, les batailles sont d'une autre nature. Des jeunes filles y sont brutalement assassinées à coups de fouet, à l'endroit exact où tombent les bombes françaises. Ces meurtres tracent sur la cité une carte sinistre, un échiquier sur lequel la main d'un joueur invisible semble déplacer ses pions selon les lignes de tir, la direction des vents ou de savants calculs de probabilités, scellant le destin des personnages : un policier brutal et corrompu, l'héritière d'une importante compagnie de commerce maritime, un corsaire prêt à risquer sa vie par amour, un taxidermiste misanthrope et un excentrique artilleur français.

Cadix, ou la diagonale du fou narre la fin d'une époque dans une ville énigmatique et ténébreuse sous l'apparente blancheur de ses murs et de sa lumière océane.
©2011 Éditions du Seuil (P)2012 Sixtrid SAS
Afficher plus Afficher moins

Prix : 21,95 €

Gratuit avec l'offre d'essai
Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.

Acheter maintenant avec 1 crédit audio

En passant commande, vous acceptez les Conditions générales de vente et la Politique de confidentialité d'Audible.

Acheter maintenant pour 21,95 €

Utilser la carte qui se termine par
En passant commande, vous acceptez les Conditions générales de vente et la Politique de confidentialité d'Audible.

Avis des auditeurs

Plus utile
5 out of 5 stars
Auteur(s) : Mag le 07/11/2017

Un très grand roman

Une redoutable intrigue policière doublée d'une magnifique tranche de vie gaditane. les personnages sont très attachants et le narrateur Eric Herson Macarel est, comme d'habitude, un maître !

Lire la suite Masquer
3 out of 5 stars
Auteur(s) : Nadièjda le 03/11/2017

Long récit édifiant de la vie d'une ville assiégée

Nous sommes en 1811 à Cadix, dernier bastion de résistance aux armées de Joseph Bonaparte qui l'assiègent. La vie continue malgré les bombardements ; les armateurs continuent leur commerce, arment des corsaires qui traquent les navires ennemis, les pauvres sont prêts à tout pour gagner de quoi manger, un espion envoie des pigeons voyageurs aux assaillants, les fêtes ne sont pas annulées et le chef de la police traque un meurtrier de jeunes prostituées.

Ces différentes intrigues s'entremêlent et défilent devant nous comme une fresque formant une unité ; comme une tranche de vie ; un moment bien découpé dans l'histoire de la ville.

Le roman peut se résumer à ça si on s'en tient aux faits, mais tout est dans la narration, dans les détails, dans la façon de raconter, de passer d'un personnage à l'autre et de décrire ce qui se passe dans sa tête, notamment les théories fumeuses qu'échafaude le policier pour comprendre son assassin afin de le coincer.

Certains sont déroutants comme le corsaire qui ne rêve que de prendre sa retraite à la campagne.

Le personnage de l'armatrice Lolita Palma est particulièrement intéressant par sa situation dans la société de l'époque et par ses résolutions qu'elle mène fermement à leur terme.

J'ai bien aimé la fin.

Lire la suite Masquer
Afficher tous les commentaires