• Souvenirs de la Maison des Morts

  • De : Fédor Dostoïevski
  • Lu par : Fabienne Prost
  • Durée : 12 h et 57 min
  • Version intégrale Livre audio
  • Date de publication : 12/05/2009
  • Langue : Français
  • Éditeur : CaracoLivres
  • 3 out of 5 stars 3,0 (3 notations)

Description

Dostoïevski nous fait vivre le quotidien d'une maison de force sibérienne au XIXe siècle. Dans cette fiction fortement empreinte de réalisme, l'auteur puise largement dans ses souvenirs de bagnard, condamné à quatre ans de travaux forcés en 1849.

"Oui, l'homme a la vie dure ! Un être qui s'habitue à tout. Voilà, je pense, la meilleure définition qu'on puisse donner de l'homme."
Fédor Dostoïevski
L'auteur
Né à Moscou le 30 octobre 1821, sa mère meurt d'une tuberculose alors qu'il n'a que dix ans, et son père est assassiné en 1839 par des serfs. Le jeune Dostoïevski, sort diplômé de l'Ecole supérieur des Ingénieurs militaires. Il est nommé sous-lieutenant et devient dessinateur à la direction du génie, à Saint-Pétersbourg. Dès 1843, il traduit Eugénie Grandet d'Honoré de Balzac. Il publie ensuite Les Nuits blanches. Il entreprend plusieurs voyages en Europe. Il commence Crime et Châtiment en 1866. Il écrit L'Idiot, et réfléchit à l'idée des Possédés. Il devient son propre éditeur et créé une revue : le Journal d'un écrivain, composée d'articles et de nouvelles. En 1878, Dostoïevski commence l'écriture des Frères Karamazov, qu'il terminera en 1880. Devenu célèbre et respecté, il donne à l'occasion de la mort de Pouchkine un discours plébiscité sur le rôle de la Russie dans le monde. Il meurt en 1881.

La narratrice
En ayant commencé le théâtre dans la troupe de Didier George Gabily, auteur-metteur en scène, Fabienne Prost s'est très vite intéressée à la petite musique des voix. Puis elle a animé un magazine de société pendant deux ans sur la station de radio Aligre fm. Bricoleuse, touche à tout, assez tôt son parcours l'a fait se frotter aux mots, et à la voix, à travers ses expériences théâtrales et radiophoniques. Actuellement, à la tête de Caracolivres, elle souhaite mettre en avant des classiques étrangers, mais aussi des classiques français et des ouvrages jeunesse.
© Caracolivres
Afficher plus Afficher moins

Prix : 16,95 €

Gratuit avec l'offre d'essai
Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.

Acheter maintenant avec 1 crédit audio

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Acheter maintenant pour 16,95 €

Utilser la carte qui se termine par
En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Avis des auditeurs

Plus utile
3 out of 5 stars
Auteur(s) : Ilini le 29/04/2013

"ma vie au bagne". Bon documentaire

Dostoïevski y retrace ses années passées dans un bagne de Siberie. Il a la trentaine et découvre, lui issu de la noblesse, lui l'intellectuel, le rude "le peuple russe", avec sa force et sa brutalité, au travers des forçats dont il partage le quotidien.
Un peu ennuyeux à la longue... Je n'ai pas terminé l'ecoute mais, j'en suis sure, d'autres iront jusqu'au bout!

Lire la suite Masquer

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

2 out of 5 stars
Auteur(s) : Cheyenne le 24/09/2014

A lire mais pas à écouter

Souhaiteriez-vous essayer un autre livre de Fédor Dostoïevski ou lu par Fabienne Prost ?

Un autre de Fédor Dostoïevski surement mais j'éviterai à tout prix Fabienne Prost

Comment le narrateur a pu diminuer la qualité du livre ?

C'est une galerie riche de personnages haut en couleur et très bien décrit mais qui devient totalement impersonnel et simplement descriptif car lu de façon totalement morne et sans âme

Avez-vous d'autres commentaires ?

Je vais tenter de l'échanger, je ne peux pas finir la lecture.

Lire la suite Masquer
Afficher tous les commentaires