Description

Chef-d'œuvre de la littérature mondiale et du mouvement réaliste français, Madame Bovary parut en 1857. En dépit d'une réception houleuse, les écrivains perçurent très vite la profonde portée de l'œuvre et Maupassant, le premier, qualifia le roman de révolutionnaire. "C'est la vie elle-même apparue", écrivit-il. Puis Proust de surenchérir un peu plus tard, allant jusqu'à estimer que l'œuvre de Flaubert était à la littérature ce que celle de Kant était à la philosophie : une nouvelle saisie du monde.

Mais Madame Bovary vaut avant tout pour son style, une langue longtemps retravaillée, dont les alternances et les harmonies sont dûment traduites par la voix claire et cadencée de Clémentine Célarié.
©2015 Frémeaux & Associés (P)2015 Frémeaux & Associés
Afficher plus Afficher moins

Prix : 23,95 €

Gratuit avec l'offre d'essai
Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.

Acheter maintenant avec 1 crédit audio

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Acheter maintenant pour 23,95 €

Utilser la carte qui se termine par
En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Avis des auditeurs

Plus utile
2 out of 5 stars
Auteur(s) : Devos Louis-Antoine le 20/11/2017

Chouette de pouvoir écouter un livre, mais bon...

C'est bien parce que c'est pour l'école qu'il faut le lire que je le lis...
J'avais commencé avec la version intégrale croyant que j'allais savoir écouter les 14h, j'ai bien fait de passer à l'abrégée sinon je ne sais pas comment j'aurais fait avec cette histoire.
Ici je vais tout de même devoir lire un ou deux résumé sur internet

Lire la suite Masquer
Afficher tous les commentaires