Description

Prenez un château en Espagne pour moquer les abus français. Entre un matin ensoleillé et l'ombre tombée sur les grands marronniers, croisez les désirs amoureux, les âges, les sexes, les conditions sociales. Multipliez les intrigues, les rebondissements, les mots d'esprit. À la fin de cette folle journée au rythme endiablé, un comte libertin redécouvre son épouse, un valet devient un mythe, et les femmes liguent leurs talents pour défendre leur droit au bonheur...
Pas de doute, Le mariage de Figaro est bien la superproduction du XVIIIème siècle !
Si l'on ajoute à cela une bataille de cinq ans pour faire jouer la pièce et un auteur à la réputation scandaleuse, on comprend mieux le retentissement qu'a eu cette œuvre jusqu'à nos jours.
L'auteur
Né à Paris le 24 janvier 1732, Pierre Augustin Caron de Beaumarchais commence sa carrière comme professeur de harpe des filles de Louis XV.
Fils d'horloger, il entre dans la noblesse après l'achat d'une charge royale.
En 1775, sa pièce comique Le barbier de Séville est donnée à la Comédie française.
En 1777, il fonde la Société des auteurs dramatiques.
Le Mariage de Figaro, tout d'abord interdit par le roi Louis XVI, est donné en 1784. Suivra une centaine de représentations de cette pièce dont le succès ne se dément pas et qui échauffe les esprits révolutionnaires.
Beaumarchais meurt à Paris le 18 mai 1799.

Le narrateur
Comédien célèbre né en 1924, près de la frontière belge, non loin de Bouvines et de Denain, interprète de Cyrano, Lagardère ou Ruy Blas, Jean Piat s'est imposé comme romancier avec :
  • Le Parcours du combattant
  • La Vieille dame de la librairie
  • Veille de fête
  • Le Dîner de Londres
  • La Jeune Fille à l'avant-scène
(P) 1982 & © 2004 naïve
Afficher plus Afficher moins

Critiques

A propos de l'oeuvre
C'est en 1778 que Beaumarchais achève Le Mariage de Figaro, deuxième volet d'une trilogie qui comprend d'abord Le Barbier de Séville, puis La Mère Coupable. Critiqué par les censeurs, en but à l'hostilité de Louis XVI, Beaumarchais n'arrive à faire représenter sa pièce pour la première fois que le 27 avril 1784, par les Comédiens-Français. La pièce, jouée 116 fois au XVIIIè siècle, remporte d'emblée un succès qui n'est pas étranger au climat d'agitation et à la longue censure qui a précédé sa première représentation. Sur une trame d'intrigues sociales et familiales, de rebondissements cocasses, de mensonges et de quiproquos, Beaumarchais attaque la justice, certains abus de la noblesse, et présente des revendications féministes et égalitaristes, qui feront dire à Bonaparte : "Le Mariage de Figaro, c'est déjà la Révolution en action."

A propos de ce titre
Enregistré en 1982.
Afficher plus Afficher moins

Prix : 15,60 €

Détails de l'abonnement : Détails de l'abonnement :
  • Gratuit pendant 30 jours, avec un titre au choix offert.
  • 9,95 € par mois pour le livre audio de votre choix, quel que soit le prix.
  • Vous n'aimez pas un titre ? Échangez-le.
  • Résiliez à tout moment, vos livres audio vous appartiennent.

Acheter maintenant avec 1 crédit audio

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Acheter maintenant pour 15,60 €

Utiliser la carte qui se termine par
En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

En finalisant votre achat, vous acceptez les Conditions d'Utilisation . Veuillez prendre connaissance de notre Politique de Confidentialité et de notre Politiques sur la Publicité et les Cookies.

Avis des auditeurs

Plus utile
2 out of 5 stars
Auteur(s) : Amelie le 28/11/2007

Difficile...

Il s'agit de la version audio de la pièce de théatre et non une lecture du livre. Toutes les indications (entrée ou sortie des personnages, attitude...) qui sont habituellement en italique dans le livre sont absents. Cela mériterait une voix off et permettrait une meilleure compréhension de la pièce. De même, certaines voix ont des timbres similaires ce qui ne permet pas une bonne identification des personnages.

Lire la suite Masquer

1 sur 1 personne(s) ont trouvé cet avis utile.

Afficher tous les commentaires